Robbery in the Jungle // Braquage à la Jungle

Since monday, 2 companies of CRS and Gendarmarie, a water canon and a few more police cars surrounded by cops with assault rifles have been present in and around the « jungle ». It is with these tools that the french state is carrying out their « sanitory control » of the shops and restaurants…

They want to search all the shops and restaurants of the « jungle » and they claim they have identified 50 buildings they want to search.

The result of this « searching » so far has been to arrest at least 14 people charged with illegal selling or insanitory conditions and to take 9m³ of food, water, gas bottles and cigarettes from those shops that they will destroy.

The shops and restaurants in the jungle were born out of the forced segregation from Calais city, which prevents people from being able to access to shops and places to socialise. Now the state is even taking the ones from the « ghetto ».

During this well organised robbery of the jungle, the OFFI and the AUDASSE (2 french organisations related to the State that are supposed to organise welcoming for asylum seekers and refugees) were walking around the « jungle » saying to people that they didn’t have to worry if they go to the « centre de répits ».

Beside the attacking the access to the very things the State is supposed to provide, ie access to supplies and social places. The purpose of this is obviously a strong pressure to the people living here to leave the « jungle ». And it doesn’t come as a surprise that this lastest police operation has come so soon after the recent announcement of Natasha Bouchart, that the eviction of the north zone of the jungle will happen soon.

We hope that the gas attacks and the evictions to come will be « sanitory controlled » !

ACAB

rob

©La Voix du Nord

////////[FR]

Depuis lundi, 2 compagnies de CRS et de gendarmerie, un canon à eau et quelques voitures de police entourés par des flics avec des fusils d’assaut étaient présents dans et autour de la “jungle”. C’est comme ça que l’État français organise un “contrôle sanitaire” des magasins et des restaurants…

Ils veulent en effet fouiller tous les magasins et restaurants de la “jungle” et affirment avoir identifier 50 bâtiments à fouiller.

Jusqu’à présent, le résultat de cette “fouille” aura été d’arrêter au moins 14 personnes accusées de commerce illégale ou de conditions non sanitaires et de saisir 9m³ de nourriture, d’eau, de bouteilles de gaz et de cigarettes qu’ils vont détruire.

Il faut rappeler que les magasins et restaurants de la “jungle” sont nés de la ségrégation forcée de la ville de Calais qui empêche ces gens d’accéder aux magasins et aux endroits où socialiser. Désormais l’État leur prend même ceux du ghetto.

Pendant ce braquage bien organisé de la “jungle”, l’OFFI et l’Audasse (2 organisations reliées à l’État aui sont supposées organiser l’accueil des demandeurs d’asile et des réfugiés) étaient en maraude dans la “jungle” pour dire aux gens qu’il n’y avait pas à s’inquiéter si ils allaient dans les CAO (centres de répit).

Au-delà d’attaquer les choses qu’il devrit lui-même fournir, c’est à dire la possibilité de s’approvisionner et des lieux sociaux, l’État vise ici à mettre une pression supplémentaire sur les habitant-e-s de la “jungle” pour les forcer à partir. Et ce n’est pas une surprise aue cette opération policière intervienne juste après l’annonce de Natacha Bouchart de l’expulsion très prochaine de la zone Nord de la “jungle”.

On espère que les prochaines attaques au gaz lacrymos et expulsions seront validées par le “contrôle sanitaire” !

ACAB

Advertisements