Un toit pour tout.e.s! A Roof For Everyone!

(In English below)

**Nous sommes un groupe de personnes de différents pays et horizons politiques qui luttons pour le droit au logement pour tous, peu importe son origine. Ce dimanche 27 mars 2016 nous occupons publiquement l´ancien foyer « Le moulin blanc » au 20 rue Eustache de Saint Pierre/ 7 rue des prêtres  à Calais. Nous vous invitons à venir soutenir cette occupation. Votre présence sur place serait fortement appréciée, voire recommandée pour le succès de cette action. Vous êtes les bienvenus autour d´une tasse de thé !**

Le logement est un droit, et non un privilège. Chacun mérite un endroit chaud, sec et sûr pour vivre,  quelque soit son âge, son origine, son genre, sa sexualité, sa classe sociale ou sa situation migratoire.

Squatter est une action qui fait sens dans le contexte de Calais, ville qui rassemble des milliers de personnes sans abris et un grand nombre d’habitations inoccupées. De nombreuses personnes avec et sans papiers, ont passé des hivers à la rue depuis la fermeture du centre de Sangatte. Aujourd’hui, la situation va de mal en pis.

La ségrégation sévit à Calais. En 2015, le gouvernement a évacué tous les squats .occupés par des sans abris et refoulé leurs habitants dans un ghetto à des kilomètres du centre ville.

Maintenant même ce ghetto de la périphérie est attaqué. Ces derniers mois, nous avons été témoins de la destruction de la moitié sud de la jungle où habitaient plus de 2000 individus. Certaines personnes ont quitté Calais. Beaucoup ont déménagé vers la zone nord de la « jungle » qui est désormais surpeuplée, situation engendrant une  proximité forcée qui augmente les risques d’incendies et les tensions entre les communautés. D’autres vivent désormais dans les rues de Calais. Pour toutes ces raisons, nous soutenons la création d’un espace d’accueil des sans abris à Calais, pour qu’ils puissent se reposer et récupérer de la vie éreintante de la jungle.

Pour toute personne qui ne ressemble pas à un européen, le message de la police est très clair : sa place  est dans la “jungle”. Ceux qui osent se rendre au centre-ville risquent désormais de sévères attaques fascistes. De nombreuses personnes se sont faites tabassées ou ont disparues.  Le 12 mars 2016, un groupe de 130 personnes a bloqué les trois ponts qui relient le centre-ville à la jungle empêchant les migrants de rentrer dans la ville.  Le message est évident : vous n’êtes pas les bienvenus.

Nous sommes réellement préoccupés par les faits suivants : la destruction systématique des abris et la ségrégation qui existe au sein de cette ville, nous rappellent un sombre épisode historique. En conséquent créer des lieux de vie dans la ville, pour les personnes qui ont été obligées de vivre dehors, est un acte peut être illégal mais légitime.

Nous avons porté notre choix sur un ancien refuge pour personnes sans abris qui est vide depuis plusieurs années! En rendant à cet espace sa fonction originelle, nous pointons du doigt l’échec du gouvernement quant à l’hébergement de personnes sans abris à Calais, et tentons de montrer que lorsque les personnes sans abris et ceux qui les soutiennent travaillent ensemble, nous parvenons à créer des initiatives réellement inspirantes.

Loi sur le logement :
Article L 345-2-2 : Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale à accès, à tout moment à un dispositif d’hébergement d’urgence.
Cet hébergement d’urgence doit lui permettre, dans des conditions d’accueil conforme à la dignité de la personne de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l’hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d’hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d’être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l’aide justifiée par son état, notamment un centre d’hébergement ou de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soin santé, ou un service hospitalier.

S´il vous plaît, signez aussi cette pétition  et faites la circuler dans vos réseaux :

http://www.ipetitions.com/petition/support-squatters-rights-in-calais

Le collectif «Salut ô toit »

Email : un_toit@riseup.net

 


 

**We are a group of people from different countries and different political backgrounds who are fighting for the right to housing for everyone, whatever their origin. This Sunday, 27th March 2016 we publicly occupy the old Foyer (homeless shelter) « Le moulin blanc »  on 20 rue Eustache de Saint Pierre/ 7 rue des prêtres in Calais. We would like to invite you to come and support this occupation. Your presence would be strongly appreciated, even recommended to ensure the success of this action. You are welcome to come drink a cup of tea with us.**

Housing is a right, not a privilege. Everyone deserves a warm, dry, safe and secure places to live regardless of age, race, sexuality, gender, class or immigration status.

Squatting is a logical action in Calais, a city where there are many thousands of homeless people and a large quantity of empty homes. People with and without papers have spent winters on the streets since the closure of Sangatte, and still the situation in Calais gets worse.

Calais is a segregated city. The government closed all migrant squats during 2015 and banished the people living in them in to a ghetto kilometers outside the city center.

Now even the ghetto outside town is under attack. Over the past month we have witnessed the destruction of the southern half of the “jungle”, which was home to over 2,000 people in Calais. Some of these people have left Calais, many of them have moved to the overpopulated north (half of the “jungle”), with increased fire risks and tensions between communities living in close proximity. Some are now living in the streets around Calais. And, therefore, we support the creation of a space for those who are homeless in Calais, to rest and recuperate.

The police makes it very clear to anyone who doesn’t look European that the place they belong to is the “jungle”. People who dare to go back to the city risk very heavily physical fascist attacks. People get beaten up or disappear. On the 12.3.2016 a group of 130 people blocked three bridges that lead to the city center from the “jungle”, stopping migrants from entering the city.
The message is clear: You are not welcome!

We are very concerned about both these facts: the systematic destruction of shelter and the segregation of the city, that reminds us on dark history. Therefore the creation of living spaces in the city, for people who are forced to live on the street, is maybe by law, illegal, but in light of the situation, more then legitimate.

The building that was chosen for that was a homeless shelter which has been left empty for many years! By transforming this space into what it was originally intended for, we are both highlighting the governments moral failure to provide adequate accommodation for the homeless people in Calais and showing that when we as homeless people and supporters work together, we can create something truly inspirational.

The law on accommodation :
* ARTICLES L 345-2-2 345-2-3 AND CODE OF SOCIAL ACTION AND FAMILIES *
“Every homeless person in distress, with medical, psychological and social problems, at any time, must be given access to an emergency shelter

Please also sign and spread the petition amongst your networks in support of the occupation:
http://www.ipetitions.com/petition/support-squatters-rights-in-calais
The Collective «Salut ô toit »

Email : un_toit@riseup.net

Advertisements