Tagged: letter

Syrian letter to the UK

To her majesty the queen and to the people and government of the United Kingdom,

We are Syrian people who are stuck here in Calais. Our number is between 70 and 80 people. We ask to claim asylum in the UK in a legal way and for the opportunity to reach the UK without having to use dangerous or illegal methods. As people from Syria we have suffered from war and forced exile. We ask for our right to choose the country in which we can live in safety.

There are many reasons why we choose the UK. Some of these are:

  1. Most of us have extended family in UK, for example cousins.
  2. The majority of us are able to speak English.
  3. The UK signed an agreement with the UN to receive refugees from Syria. We are asking the UK to respect this commitment.
  4. We should not be forced to enter the UK clandestinely to seek protection. As it is we face exploitation at the hands of agents or else we have to take extremely dangerous measures to reach the UK.
  5. We want to end our suffering here in Calais. Although we are very thankful to everyone in Calais who has helped us, we need more than blankets and tents. We just need the freedom to go to the UK legally to claim asylum.

The Syrians in Calais

A sa majesté la Reine, au peuple et gouvernement du Royaume Uni.

Nous sommes les personnes syriennes bloquées ici à Calais. Notre nombre est compris entre 70 et 80 personnes. Nous revendiquons à demander l’asile au Royaume Uni d’une manière légal ainsi que d’avoir l’opportunité de rejoindre l’Angleterre sans avoir à utiliser des méthodes dangereuses et illégales. En tant que personnes Syrienne nous avons soufferts de la guerre et avons été forcées à l’exile. Nous réclamons notre droit de choisir le pays ou nous pourrons vivre en sécurité.

Ils y a de nombreuses raisons pourquoi nous choisissons l’Angleterre. Quelques unes de ces raisons sont :

  1. La plupart d’entre nous avons de la famille en Angleterre, comme des cousins.

  2. La majorité d’entre nous parlent anglais couramment.

  3. L’Angleterre a signé un accord avec les Nations Unis pour recevoir des réfugiés de Syrie. Nous demandons à l’Angleterre de respecter cet engagement.

  4. Ne ne devrions pas être obligées d’entrer en Angleterre clandestinement afin d’être protégées. Dans la situation actuelle nous sommes confrontées à l’exploitation des passeurs ou bien nous avons à prendre des mesures extrêmement dangereuses pour rejoindre l’Angleterre.

  5. Nous voulons la fin de nos souffrances ici à Calais. Même si nous sommes très reconnaissant envers toutes les personnes qui nous ont aidées à Calais, nous avons besoins de plus que des tentes et des couvertures. Nous avons juste besoin de la liberté d’aller en Angleterre de manière légal afin d’y demander asile.

Les syriennes et syriens de Calais.

Lettre des habitant.e.s du squat fort Galoo/letter from the inhabitants of the squat fort Galoo

” Monsieur, Madame,

Nous sommes les réfugiés qui squattons cet endroit et nous sommes de différentes nationalités. Nous vous demandons de ne pas faire preuve d’une violence sadique contre nous et de ne pas nous expulser de cet espace sans nous offrir des solutions dignes.

Nous avons fui nos pays à cause de l’injustice, des guerres, de la dictature, du nettoyage ethnique, de la pauvreté, des emprisonnements arbitraires, des persécutions religieuses, des régimes théocratiques qui nous empêchent de jouir de la liberté de croyance et d’opinion : par exemple, au Soudan, boire une bière vous expose à 40 coups de fouet. Nous souffrons de la marginalisation dans nos pays parce-que nous combattons l’oppression de nos gouvernements et par conséquent, nous n’avons pas accès aux soins, aux écoles, nous n’avons accès à rien.

Nous vous demandons maintenant une protection en tant qu’être humain et nous ne voulons pas que notre situation soit utilisée à des fins de propagande politique. Nous demandons au gouvernement, aux associations humanitaires, aux médias, à la population, de nous soutenir et d’être à nos côtés.

Si nous demandons l’asile en France, nous allons devoir attendre de nombreux mois avant d’avoir accès à un abri, alors qu’en Angleterre, en Allemagne, en Hollande, nous avons accès à une maison, à l’école, à de la nourriture, en somme à des conditions de vie dignes. La France nous laisse à la rue pour plus de souffrance.

Nous voulons que la France donne de bonnes conditions de vie aux réfugiés, et s’ils ne peuvent pas faire cela, ils doivent ouvrir les frontières et laisser les personnes passer en Angleterre. Beaucoup de réfugiés qui ont essayé de se rendre là-bas en sont morts, écrasés sous les roues d’un train, d’un camion, d’un bus. Un migrant soudanais qui essayait de rejoindre l’Angleterre caché sur le toit d’un train a été coupé en deux par un pylone électrique, beaucoup d’autres sont morts sous les roues d’un camion ou à l’intérieur de ces derniers qui sont parfois des camions frigorifiques. “

Les habitants et habitantes du 10 impasse des Salines, Calais.

English version :

Mr, Mrs,

We are the refugees who squat this place and we are from different nationalities. We demand you not to use sadistic violence against us and not to make us go out of this place without any dignified solution.

We ran away from our countries because of injustice, war, dictatorship, ethnic cleansig, poverty, arbitrary imprisonment, religious persecution, theocracy which prevent us from believing in what we want : for example, in Sudan, if you drink a beer you can be whiped 40 times. We suffer from marginalisation in our countries because we fight the opression of our government and because of this we don’t have access to medical care, to school, we don’t have access to anything.

We request now protection as human beings and we don’t want our situation to be used as political propaganda. We ask the government, the humanitarian associations, the people, the media, to support us and to stand with us.

If we ask for asylum in France, they will make us wait many months before we can have access to a a shelter, whereas in England, in Germany, in Holland, they give us a house, we have access to school, to proper food and dignified conditions of life. France leaves us in the streets for more suffering.

We want France to give good living conditions to the refugee and if they can’t do this, they have to open the borders and to let people go to England. Many persones who tried to go to England died from it, crushed under the train, the trucks of the buses. One sudanese migrant who was trying to reach england hiden on the roof of a train got divided apart by an electric pylone, many other ones died under the wheels or inside the freezer of a truck.”

The inhabitants of the squat 10 impasse des Salines, Calais