Disparue à la frontière // Missing at the border

(english below)

Vendredi 9 août, un groupe de personnes à bord d’une embarcation de fortune en difficulté, au large de Ramsgate (Angleterre) est secouru par un bateau anglais de la RNLI. 2 personnes sont retrouvées dans l’eau, mais une autre est disparue. Elle ne sera pas retrouvée, malgré les recherches, qui ont finalement été abandonnées dans la journée de samedi.

M., jeune femme iranienne, a disparu à quarante kilomètres de son but, où elle souhaitait retrouver des proches.

Les politiques frontalières toujours plus violentes l’ont poussée, comme beaucoup d’autres, à emprunter une voie meurtrière pour atteindre un but si proche, et d’accès si simple pour celles et ceux né·e·s avec le bon passeport.

Les médias français (par exemple ici, et encore ), qui ont pourtant largement relaté cette journée du 9 août, ne font aucune mention de cette femme disparue (au contraire des médias anglais : voir ici, ou encore ).

La frontière tue, silencieusement.

 

15620549169_5b59cd66ca_z


 

On Friday, 9th August, a bunch of people in a dinghy were rescued by a RNLI boat, off Ramsgate’s coast. 2 persons were overboard but were quickly found, but another one is still missing. A search was carried on until saturday 2pm, in vain.

M. a young woman from Iran, disappeared twenty miles away from her goal, where her kin were waiting for her.

The border policies, more and more violent, drove her, like many others, to take a deadly way to reach her goal, so close, and so safe to get to, for those born with the good passport.

French newspapers (for example, see here, here or here), who, quite largely related these events of the 9th august, did not mention anywhere the missing woman, unlike their English colleagues (see here, here, and there again).

This border kills, silently.