Risques de déportations vers le Soudan! // Risks of deportations to Sudan!

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel et plein air

(photo du Collectif Asuad)

Mise à jour du 4 août : Rami, enfermé au centre de rétention de Rennes, a été déporté hier vers le Soudan.

Update, 4th august : Rami, held in Rennes retention centre, was deported back to Sudan yesterday.

(english below)

Malgré la situation critique au Soudan, où plus d’une centaine de manifestants ont été massacrés il y a à peine deux mois, où des exactions sont commises quotidiennement, tels les 5 étudiants  été tués il y a 5 jours à Al-Obeid, ou encore à Omdurman où 4 personnes ont été froidement abattues, la France continue de déporter vers le Soudan!

Actuellement, 2 hommes soudanais sont détenus à Coquelles et risquent une déportation vers le Soudan. Alaib et Hassan craignent pour leur vie en cas de retour dans leur pays. Ils demandent du soutien et souhaitent faire connaître leur situation.

Rami, un autre homme soudanais, enfermé au CRA de Rennes, a déjà dû refuser un premier vol dès son 18e jour de rétention (!). Des soutiens ont lancé une pétition pour le soutenir.

N’hésitez pas à interpeller le ministre de l’intérieur et les préfets responsables de ces décisions d’expulser! Le préfet du Pas de Calais est responsable de la situation d’Alaib et Hassan, Rami est lui sous le coup d’une décision de la préfète d’Indre-et-Loire. Vous pouvez trouver ici une lettre type à leur envoyer.

NON AUX DÉPORTATIONS!

/////////////////

In spite of the terrible situation in Sudan, where more than a hundred people were killed during a protest not more than 2 months ago, where acts of violences are commited on a daily basis, like those 5 students killed while protesting in Al-Obeid, or the 4 persons shot in Omdurman, France continues to deport to Sudan!

At the moment, 2 men from Sudan are held in Coquelles detention center, and risk deportation to Sudan. Alaib and Hassan are afraid for their lives in their country. They want support and want their situation to be known.

Rami, an other sudanese man, held in Rennes detention center, had already had to refuse a flight to Sudan, after only 18 days of detention! His friends lauched a petition online to support him.

Please call on the Minister of the Interior and the prefects responsible of these deportation orders! The Pas-de-Calais prefect is responsible of Alaib and Hassan’s situations. Rami is held by the perfect of Indre-et-Loire. You can find here an exemple of message you can send to french authorities.

SAY NO TO DEPORTATIONS!