ALERTE: RISQUE DEPORTATION VERS LE SOUDAN AUJOURD’HUI // ALERT: RISK OF DEPORTATION TO SUDAN TODAY !!

FRANÇAIS plus bas

soudan

collectif ASUAD
crédit photo: Jacob Khrist
/// URGENT!! DEPORTATION PLANNED TODAY!! ///

Jebril Seleman, one of the two Sudanese locked up in Coquelles detention center, was transferred this morning to Paris airport Charles De Gaulle to be deported TODAY to Sudan.
To deport Jebril Seleman to Sudan is to put his life in danger, in spite of the European Convention on Human Rights and recent reports from international NGOs.
We think he’ll be on a 15:05 Quatar Airlines flight to Doha, but we’re not sure. We were able to talk to him and he wants to resist deportation and asks for support.

 

HERE SOME YOU CAN DO TO SUPPORT HIM, that has already worked in the past:

Go to the airport: if you are nearby, you can go to the airport and distribute flyers to people on the check in for flights going to Sudan (warning: there is no direct flights so check for Quatar Airlines for Doha), and talk to them to explain there may be a person on their flight that is in danger and that they can stand up and ask the pilot not to take off with the person who is in danger on board.
Example of message to give out:
FRANCE SENDS PEOPLE BACK TO DEATH! 
In these days of protests and demonstration of solidarity and rage from many cities in Europe to highlight the repression of dictator aL-bAshir, France, the country of human rights, attempts to deport people back to Sudan.
Jebril Seleman may be on your flight, being forcibly deported to a dictatorship where he fears for his life.
YOU CAN HELP HIM. 
IF YOU SEE HIM, TRY TO TALK TO HIM DIRECTLY!
ALERT THE OTHER PASSENGERS AND THE CABIN CREW ABOUT THE SITUATION, WITNESS AND DOCUMENT WHAT’S HAPPENING.
AS A CLIENT, YOU CAN INFORM THE PILOT THAT YOU DO NOT WISH TO TRAVEL IN SUCH CIRCUMSTANCES: IF HE IS ON BOARD.
TRY TO CONVINCE THE PILOT, ONLY HIM OR HER CAN REFUSE TO EMBARK JEBRIL.

 

If you are not nearby the airport, who you can write to:

Call on the Minister of the Interior to call for an end to the expulsion: sec.immigration@interieur.gouv.fr

Write a message or telephone the prefect of Pas-de-Calais, Fabien Sudry, responsible for the order to leave France that creates the ground for the deportation to happen, to ask him to cancel it:
Contact form: http://pas-de-calais.gouv.fr/Contactez-nous
Phone: 03.21.21.20.00

Contact the company Qatar Airways, that commonly lets deportation happen on their flights to countries such as Sudan. You can call its Paris office or go there to explain your point of view on their participation in these expulsions.
You can also contact them on facebook.

Example of message you can send – in French- to the authorities:

Monsieur le Préfet, A qui de droit,

Je vous alerte concernant deux soudanais enfermés au centre de rétention de Coquelles, en vue de leur expulsion vers le Soudan, où ils risquent la détention arbitraire, des traitements inhumains et dégradants, la torture ou une exécution extrajudiciaire.

 

Jebril Seleman vient d’être transféré ce matin 20 mars à l’aéroport Charles de Gaulle, pour un renvoi imminent vers le Soudan.
Monsieur Abdalla Husman est encore au CRA, et risque le meme sort a tout moment.

Deux arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, datés du 15 janvier 2015 – A.A. c. France (n o 18039/11), A.F. c. France (n o 80086/13) – ont jugé que l’éloignement des requérants soudanais emporte violation de l’article 3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, eu égard aux risques avérés de traitements inhumains ou dégradants en cas de renvoi au Soudan. La Cour Européenne des Droits de l’Homme a jugé que les mesures d’éloignement prises à l’encontre des requérants soudanais étaient contraires à cet article.
Je souhaite également attirer votre attention quant à la détérioration actuelle de la situation sécuritaire au Soudan, telle que documentée par les rapports et articles d’Amnesty International et Human Rights Watch les mois derniers. En effet, ces instances mettent en avant les violations des droits de l’homme commises dans le cadre de la violente répression contre la population et les manifestants depuis décembre 2018. Cette répression a fait une cinquantaine de morts, plus d’un millier d’arrestations et environ 2000 blessés. Les enlèvements et la torture sont pratiqués à grande échelle par les Services de Sécurité (NISS). 
Dans ces conditions, tout renvoi vers le Soudan constitue une atteinte grave à la vie des personnes concernées, dont le danger en cas d’expulsion vers le Soudan – du fait même d’être expulsé – est avéré.
Ces deux personnes se sont déjà exprimées sur leurs craintes en cas de retour. Je vous demande de bien vouloir prendre en compte ces craintes, ainsi que les risques avérés d’emprisonnement, de torture et d’exactions sur les ressortissants soudanais en cas de retour.  Je vous demande donc de procéder à l’annulation de la décision d’expulsion et à la libération de monsieur Jebril Seleman et monsieur Abdalla Husman.
Veuillez agréer, Monsieur le préfet, l’expression de mes salutations citoyennes.

XX

FRANÇAIS
Jebril Seleman, l’un des resortissants soudanais enferme au CRA de Coquelles, a ete transfere ce matin a l’aeroport de Paris Charles De Gaulle pour etre deporte aujourd’hui dans un avion vers le Soudan.
Renvoyer Jebril Seleman au Soudan, c’est mettre sa vie en danger, au mépris de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des rapports récents des instances internationales.
On pense qu’il va etre sur l’avion Quatar Airlines 15:05 vers Doha, mais on n’en a pas la certitude. On a pu lui parler et il veut resister a la deportation et demande du soutien.
VOICI DES CHOSES QUE VOUS POUVEZ FAIRE:
Allez à l’aéroport: si vous êtes pas loin, vous pouvez aller à l’aéroport Paris Charles de Gaulles et distribuer des tracts aux passagers du vol pour le Soudan et leur expliquer la situation (attention: il n’y a pas de vol direct, regardez les departs Quatar Airlines par example pour Doha).
Exemple de message à partager:
LA FRANCE RENVOIE DES PERSONNES À LA MORT!
En ces jours de manifestations, de solidarité et de rage dans de nombreuses villes d’Europe pour dénoncer la répression du dictateur Al-Bachir, la France, pays des droits de l’homme, tente de renvoyer des personnes au Soudan.
Jebril Seleman est peut-être sur votre vol, déporté de force dans une dictature où il craint pour sa vie.
VOUS POUVEZ L’AIDER. Si vous le voyez, essayez de lui parler directement!
ALERTEZ LES AUTRES PASSAGERS ET L’ÉQUIPE DE CABINES SUR LA SITUATION, TEMOIGNEZ SUR CE QUI SE PASSE.
EN TANT QUE CLIENT, VOUS POUVEZ INFORMER LE PILOTE QUE VOUS NE VOULEZ PAS VOYAGER DANS DE TELLES CIRCONSTANCES: SI IL EST À BORD.
ESSAYEZ DE CONVAINCRE LE PILOTE. SEUL LUI OU ELLE PEUT REFUSER D’EMBARQUER JEBRIL.

 


Ce que vous pouvez faire – et cela a déjà marché par le passé (voir ici et ici) :

Faire pression sur le gouvernement
sec.immigration@interieur.gouv.fr, 01 49 27 49 27
premier-ministre@pm.gouv.fr
Interpeller par mail Fabien Sudry, le préfet du Pas-de-Calais pour lui demander d’annuler toutes les OQTF pour le Soudan, ainsi que sa décision d’expulser Gibril S. et monsieur A. , ou encore
Par téléphone : (+33) (0) 3.21.21.20.00
Par fax : (+33) (0)3.21.55.30.30
D’autres contacts utiles :
Ministre de l’Interieur Christophe Castaner

Ou via ce formulaire.

Écrire à la compagnie Qatar Airways, auprès de laquelle sont généralement réservés les vols pour les expulsion vers des pays comme le Soudan. Vous pouvez téléphoner à son agence de Paris ou vous y rendre pour expliquer courtoisement votre point de vue sur leur participation à ces expulsions.
Vous pouvez aussi l’interpeller sur facebook.

Lettre type pour les autorités:

Monsieur le Préfet, A qui de droit,Je vous alerte concernant deux soudanais enfermés au centre de rétention de Coquelles, en vue de leur expulsion vers le Soudan, où ils risquent la détention arbitraire, des traitements inhumains et dégradants, la torture ou une exécution extrajudiciaire.

 

Jebril Seleman vient d’être transféré ce matin 20 mars à l’aéroport Charles de Gaulle, pour un renvoi imminent vers le Soudan.
Monsieur Abdalla Husman est encore au CRA, et risque le meme sort a tout moment.

Deux arrêts de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, datés du 15 janvier 2015 – A.A. c. France (n o 18039/11), A.F. c. France (n o 80086/13) – ont jugé que l’éloignement des requérants soudanais emporte violation de l’article 3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, eu égard aux risques avérés de traitements inhumains ou dégradants en cas de renvoi au Soudan. La Cour Européenne des Droits de l’Homme a jugé que les mesures d’éloignement prises à l’encontre des requérants soudanais étaient contraires à cet article.
Je souhaite également attirer votre attention quant à la détérioration actuelle de la situation sécuritaire au Soudan, telle que documentée par les rapports et articles d’Amnesty International et Human Rights Watch les mois derniers. En effet, ces instances mettent en avant les violations des droits de l’homme commises dans le cadre de la violente répression contre la population et les manifestants depuis décembre 2018. Cette répression a fait une cinquantaine de morts, plus d’un millier d’arrestations et environ 2000 blessés. Les enlèvements et la torture sont pratiqués à grande échelle par les Services de Sécurité (NISS).
Dans ces conditions, tout renvoi vers le Soudan constitue une atteinte grave à la vie des personnes concernées, dont le danger en cas d’expulsion vers le Soudan – du fait même d’être expulsé – est avéré.
Ces deux personnes se sont déjà exprimées sur leurs craintes en cas de retour. Je vous demande de bien vouloir prendre en compte ces craintes, ainsi que les risques avérés d’emprisonnement, de torture et d’exactions sur les ressortissants soudanais en cas de retour.  Je vous demande donc de procéder à l’annulation de la décision d’expulsion et à la libération de monsieur Jebril Seleman et monsieur Abdalla Husman.
Veuillez agréer, Monsieur le préfet, l’expression de mes salutations citoyennes.
XX

 


///URGENCE. ON DIFFUSE ET ON ENVOIE POUR TENTER D’EMPECHER L’EXPULSION///