Another deportation to Sudan // Encore une déportation vers le Soudan

Malheureusement, la personne érythréenne pour laquelle nous vous alertions la semaine dernière a été déportée vers le Soudan mardi soir. Alors que les représentants du consulat qui l’ont reconnu comme soudanais avaient menti en se présentant comme une “ONG américaine” et ce avant le délai de 48h, aucun tribunal français n’a invalidé cette décision.

Quand la justice aide l’État à bafouer ses propres lois, ce n’est plus seulement leurs prisons pour étrangers qu’il faut brûler mais les tribunaux avec.

//

Unfortunately, the eritrean person we already warned you for last week, got deported to Sudan tuesday night. Even if the ambassy representatives who identified him as sudanese lied by presenting themselves as a “american NGO” and this has happened before the statutory time limit, no french court invalidated this decision.

When the justice help the State to flout its own laws, it is not only their prisons for foreigners that we should burn, but all the courts with them.

 

Advertisements