Updates on eviction in Calais

nintchdbpict000277682310Live updates: Information about police repression and racist controls around the eviction in Calais

Fil d’actualité: Information sur les répressions policière et les contrôles racistes autour des expulsion du Bidonville a Calais

Vidéos et photos sur le Facebook Polyvalence sur https://www.facebook.com/assopolyvalence/?fref=ts

———————————————————————–

Updates from tuesday 25th october

Here some short updates on what has been going on yesterday. A longer statement will follow. ENG

Since yesterday the destruction of the jungles by workers from Sogea (Vinci) has started.

Pictures of people leaving the jungle « volontarily » go around the world to sell the destruction as a huge humanitarian spectacle.

But many people did not go to the busses and are not planning to do so, but it is getting harder for them to leave the jungle and Calais, since the police controls the exits of the jungle, the train stations and the city. Big groups of people have been arrested yesterday and brought to detention centers. Of most of them we have no more information/ contact, we do not know what is happening to them.

A member of a local association claimed openly that the promise that was made by the government, saying that people who have fingerprints in other countries will not be deported according to the Dublin agreement, was a lie and won’t be respected ( according to a leak from the government.).

There was a demonstration of women inside the camp, asking to be brought safely to the UK.

Apparently some busses had to turn around and come back to Calais since fachists put fire on the orientation centers (CAOs) to where they were supposed to bring people.

Big fire: There were loads of houses and structures in the jungles were set on fire yesterday during the day and especially by night. It is unclear by who. Some persons preferred to destroy their houses with their own hands, instead of letting the workers touch their homes. For the other we don’t know.

nintchdbpict000277678588Many children whose houses were burnt had to sleep outside in really bad conditions. One person got seriously hurt by the fire.

Nouvelles de mardi 25 octobre

Des nouvelles d’hier en bref, un article plus détaillé va suivre. FRANCAIS

Depuis hier la destruction de la jungle par des travailleurs de Sogea (filiale de Vinci) a commencé. A l’évidence, seules les images des personnes quittant la jungle volontairement sont publiées pour faire le tour du monde ; la destruction des maisons pouvant ainsi passer pour une grande opération humanitaire. Mais de nombreuses personnes ne sont pas montées dans les bus et ne veulent pas le faire. Il est de plus en plus difficile pour elles de quitter le camp et Calais, la police contrôle tous les accès de la jungle, les gare et la ville. De nombreux groupes d’exilé.e.s ont été arrétés ces derniers jours et envoyés en centre de rétention. Pour la plupart d’entre eux nous n’avons plus de nouvelles, nous ne savons pas ce qu’il advient d’eux.

Un membre d’une association locale prétend que, suite à une fuite venant du gouvernement, nous savons officiellement que la promesse du gouvernement, de ne pas expulser les personnes dublinées, est un mensonge et ne sera pas respectée.

Une demonstration des femmes a eu lieu hier à l’interièure de camp. Elles revendiquent un passage sûr pour aller en Angleterre.

Apparemment des bus ont dû faire demi tour et revenir dans la jungle, des groupes fascistes ayant mis le feu aux CAO où ils devaient déposer les personnes.

Grand incendie: Des nombreuses cabanes et structures ont brûlées hier et cette nuit dans la jungle. Nous ne savons pas qui est à l’origine de tous les incendies. Il est certain que certaines personnes ont mis le feu à leurs propres maisons pour ne pas les voir détruites par l’état. Pour les autres nous ne savons pas. Des enfants dont les cabanes ont été brûlé ont du dormir à l’exterieure dans des conditions terribles. Une personne à été sérieusement blessé par le feu.

Lundi/Monday

7:51 Afficher effectuer a l’entrer du bidonville: Présence interdites au nom de l’ état d’ urgence, six mois prison, 7500 euro d’ amande

7:51 Order at the entrance of the jungle under the state of emergency,. Unathorized presence 6 month prison and 7500 euro fine

9:30 Contrôles d’identité et fouilles à la gare des personnes présumé*e*s d’être migrant*e*s et dans le parc en face de la marie

9:30 ID controls at the train station and in the parc infront of the town hall of people who are presumed to be migrants

9:53 Contrôle badge et identité pour rentrer a la Jungle

9:53 Badge and identity controls for entering the Jungle

10:15 Contrôles au faciès des piétons aux long du canal, entre route des garennes et le petit pont qui sur le canal qui vas en direction du pont, pour empêcher des gens de quitter la jungle avec fouille systématique des sacs

10:15 Controls of the `facies` of the pedestrian way along the channel between the street des garennes and the little bridge.

10:59 Des fachos étais vue aux pond des gravelines et sur l’impasse, une vingtaine

10:59 Around 20 fascistes were seen at the `Graveline` bridge

11:56 Répression et contrôles sur la gare Calais Ville

11:56 Ongoing repression at the train station Calais Ville

12:15 Contrairement à ce qui était annoncé, les mineurs vont être envoyés partout en France, et l’évaluation de leur âge se fera hors cadre légal. Pour les plus âgés, 16 et 17 ans, il semble qu’ils soient rejetés des procédures pour mineurs.

12:15 Differently of what has been announced, the underadged will be send to different places in France and the evaluation of their age will not be done within the legal procedure. For the ones around 16 and 17 it looks like they will be refused to benefit from the procedures for the underaged.

12:22 Apparently there will be no more busses today. We have news from people that there have been leaving with 10 people inside the bus. The atmosphere in the jungle seems to be rather relaxed , not a lot of cops inside.

12:22 Apparemment il y auras plus de bus aujourd’hui. On a reçu des nouvelles des gens qu’il on quitter la ville avec seulement 10 personnes dans le Bus. L’ambiance dans la jungle semble plutôt calme, y’a pas trop de flics à l’intérieure .

13:00 some people who went inside the buses says that they had no choices for places to go.

13:00 Des témoignages de personnes qui sont allées dans les bus qui contredisent les déclarations officielles : on ne leur a pas toujours proposé deux destination comme annoncé.

general atmosphere in calais : since this morning, all the inhabitants of the jungle are blocked inside the area controled by the cops. they can’t pass the barages and go away or go ion town

ambiance générale à calais : depuis ce matin toutes les habitantes du bidonville sont bloquées dans le périmètre contrôlé par les keufs. Elle ne peuvent passer les barrages policier qui les empêchent de se rendre en ville.

Advertisements