Prefecture intervenes to try and stop the hunger strike / Destruction du bidonville : commando préfectoral pour arrêter la grève de la faim

 

h strike 1

Re-posted from Passeurs d´Hospitalites blog: https://passeursdhospitalites.wordpress.com/

 

The Legal Infomation Center and the associations announced a press conference to take place at 11am, in the Legal Information Center in the jungle . At around 10am, a delegation of the Prefecture, accompanied by police officers came to meet the hunger strikers to convince them to give up their hunger strike, in exchange for immediate “housing” in a “respite center”, an accelerated assessment of their asylum request and a guarantee not to be deported to Iran. A possible effort to respond to the press conference.

The response of the hunger strikers: we don´t do this for ourselves, we do this for everybody living in the jungle. The prefecture: Yes, but you are special, you are Iranians. Response: There are other Iranians in the jungle.

Clash of values, between the solidarity of the exiles and the cynicism of the authorities.

The delegation from the Prefecture left. The hunger strikers have received the journalists.

 

———–

À 11h, le centre d’information juridique et les associations avaient annoncé une conférence de presse, dans le bidonville, au centre juridique. À 10h, une délégation de la préfecture est venue accompagnée de policiers rencontrer les grévistes de la faim pour leur faire arrêter leur mouvement, moyennant quoi ils auraient un hébergement immédiat en « centre de répit », un examen accéléré de leur demande d’asile et la garantie de ne pas être renvoyés en Iran. Tentative de faire contre-feu à la conférence presse.

Réponse des grévistes de la faim : nous ne faisons pas ça pour nous, nous le faisons pour toutes les personnes qui habitent le bidonville. La préfecture : oui, mais vous c’est spécial, vous êtes iraniens. Réponse : il y a aussi d’autres Iraniens dans le bidonville.

Choc des cultures, entre la solidarité des exilés et le cynisme des autorités.

La délégation de la préfecture est partie. Les grévistes de la faim ont reçu les journalistes.