Activité fasciste autour de la jungle

(this article was published previously in English here)

Soli_Calais-300x198

Fascisme  : Système de gouvernement et/ou d’organisation sociale autoritaire et de droite nationaliste. Décrit également comme autoritaire, totalitaire, dictatorial, despotique, autocratique, pouvoir absolu, nazisme, droitisme.

Dans ce post, le terme fasciste  est utilisé pour désigner des actions agressives et oppressantes de la part d’individus et de groupes qui abusent des résidents de la Jungle à travers une posture nationaliste. Cependant, étiqueter est problématique et simpliste, il est utilisé ici pour des raisons de clarté. Ils ne sont pas ouvertement affiliés au gouvernement ou aux forces de police mais semblent être tolérés, et dans certains cas soutenus pas ces derniers.

Bien qu’il y ait un énorme soutien et une solidarité avec les gens vivants dans la Jungle, nous faisons toujours face à la violence extrême et à la haine des fascistes, populistes de droite et des groupes nationalistes vivants proche de la Jungle.

Ces groupes anti-réfugiés diffusent leur propagande en créant des messages d’apitoiement, qui les dépeignent, au côté des résidents de calais, comme des victimes.

Voir les pages facebook de ces groupes afin de comprendre l’extrême gravité de la situation :
* Mouvement d’Action Sociale
* Les Calaisiens en Colère
* Kevin Rêche * (Sauvons Calais)
* Calais Libre

Nous reconnaissons que Calais s’est transformé et a du s’adapter aux flux de personnes de ces dernières années. Nous reconnaissons que pour certains, cette adaptation est un défi. Le fait est que les gens vivants à l’intérieur de la Jungle ont du s’adapter à des conditions encore plus extrêmes et sont concernés par une frontière contrôlée violemment. Personne n’aimerait être dans la situation dans laquelle ils sont, et ils ne devraient pas être les cibles des violences de la part des fascistes qui se rassemblent. La police française est témoin de l’agression de ces groupes, ne les a pas empêché et , au contraire les a soutenu. Une vidéo postée en ligne et qui a été désormais retirée par Calais Libre montrait un manifestant demandant à un flic s’il pouvait utiliser son flashball et la police lui a donné son accord. La police est complice des actions de ces groupes.
Fil info des récentes rencontres et actions des groupes fascistes :
26 septembre : Élias a été enlevé près de l’Eurotunnel vers 2h du matin. Conduit dans un petit bois, gazé, déshabillé, et tous ces possessions personnelles volées. Battu à coup de pieds de poing et avec une barre de fer. Il pensait qu’il allait mourir. «Je n’aurais jamais imaginé que des choses comme celles-là puissent se passer ici.»
(http://www.liberation.fr/…/ratonnades-en-serie-chez-les-mig…)
Depuis le 1er octobre, au moins 9 réfugiés ont été gazés et battus après avoir été enlevé dans la nuit par une voiture noire (une KIA immatriculée dans le 62 ou 59 avec deux hommes et une femme à l’intérieur)
31 octobre: Manifestation du groupe fasciste les Calaisiens en Colère.
http://www.lavoixdunord.fr/…/manifestation-du-collectif-cal…

9 novembre: Manifestation de PEGIDA en ville. Le groupe d’extrême-droite a lancé un feu d’artifice, brûlé un Coran, et attaqué deux contre-manifestants, sans aucune réaction de la part de la police.
https://www.youtube.com/watch?v=drC_pCLK2iA
Les retours de nombreux réfugiés vivant dans la jungle sont que le soir du 9 novembre, après la manifestation de PEGIDA en ville, un réfugié érythréen a été enlevé par des fascistes. Ils ont essayé de nouer une corde autour de son cou et le pendre à un feu de signalisation, mais il a réussi à s’échapper.

Dimanche 6 décembre: Manifestation fasciste “pour soutenir le voisinage” par “Calaisiens en colère”.

Dimanche 13 décembre : Environ 70 fascistes ont marché près de la jungle sur la Route de Gravelines. Des activistes et migrants étaient là à observer et à les filmer. Les fascistes ont crié des insultes racistes et la police a rapidement intimidé les activistes, les poussant et traînant quelqu’un qui filmait pour un contrôle d’identité.
Mercredi 16 décembre: En fin de journée, un homme érythréen a été battu par 4 hommes et est revenu avec de sévères contusions au visage à l’hôpital.
En plus de tout cela, un groupe de bénévoles de la jungle, revenant de l’hôpital, alors qu’ils marchaient sur route de gravelines, ont été menacé par un groupe de 10 fascistes avec marteaux, couteaux et insultes. La police a été réticente à intervenir, clamant que la simple présence de bénévoles était une provocation et les a ordonné de partir. Les bénévoles ont continué d”examiner la rue au cas les fascistes et la police attaquaient quelqu’un avec leur bâtons et marteaux qu’ils avaient sur eux. Lorsqu’un bénévole souligne que les gens armés étaient bien plus provocateurs qu’eux, la police a répondu ” Nous sommes de mondes différents”, suggérant qu’ils soutiennent les fascistes.
Pour plus de récits sur ces derniers mois :
https://passeursdhospitalites.wordpress.com/…/vigilance-an…/
https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/…/13-12-2015…/
https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/…/pegida-dem…/
Les groupes d’extrême-droite clament souvent que la violence est un acte d’auto-défense, qu’ils protègent justement leurs communautés. C’est un mythe. Ces actions sont une menaces pour toutes les personnes vivant et travaillant dans la jungle et nous devons être vigilants par rapport à eux, continuer de surveiller, et faire attention les uns aux autres. Partager les informations et filmer ou enregistrer si possible. Ceci n’est pas un épi-phénomène, ces attaques ont une longue histoire à Calais. Nous ne pouvons nous fier à l’Etat pour nous protéger contre ces nationalistes, fascistes et populistes d’extrême-droite, nous devons travailler en solidarité pour éviter leur agression et ils ne sont les bienvenus ni ici ni ailleurs.