A police riot in the jungle (timeline and videos) / Émeute de la police dans la jungle (Fil info et vidéos)

Last night the security services in Calais led a violent assault on the jungle refugee camp. This was an orchestrated police operation designed to continually provoke the residents of the camp. The police’s actions came after two previous nights of unrest and protest. The trigger for these previous nights of dissent, probably a manifestation by the far-right in the centre of Calais, under the auspices of the PEGIDA campaign, where a Qu’ran was burnt.

TIMELINE

    •  22:00 the police started their operation
    •  24:00 a water cannon was deployed to the front entrance of the Jungle
    • Before 00:30, at the other entrance to the camp, police deployed plain clothes ‘snatch squads’ to raid the area of the jungle inhabited by a mixed community of people with and without papers. Kidnapping at least 3 residents and bundling them into an unmarked police car.
    • 01:37, protesting refugees were repeatedly shot with tear gas

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

In total around 100 tear gas rounds were fired. Several injuries were also reported; from broken bones (the result of being stuck by rubber bullets), and vomiting (due to the inhalation of CS gas), to burns from the incendiary gas pellets fired.

If anyone has information relating to people missing or arrested please contact calaisolidarity@gmail.com

Solidarity with all those attacked and arrested yesterday!

———————————————————————-

La nuit dernière les services de sécurité à Calais ont mené un violent assaut contre le camp de réfugiés à la jungle. Il s’agissait d’une opération policière orchestrée afin de provoquer sans cesse les résidents du campement. Les actions de la police ont eu lieu après deux nuits sans repos et de protestations. Le déclencheur  des dissidences des nuits dernières est probablement une manifestation de l’extrême droite à Calais, sous les auspices de PEGIDA (mouvement anti-islam allemand, NdT),  lors de laquelle un Coran fût brûlé.

INFO-LINE
– 22h00 Début des opérations de police
– 00h00 Un canon à eau est déployé à l’entrée principale de la jungle
– Avant 00h30, A l’autre entrée du camp, la police a déployé des équipes d’intervention rapides, en civil  pour rafler une zone de la jungle habité à la fois des personnes avec et sans papiers, kidnappant au moins 3 personnes et les poussant dans une voiture banalisée.
– 01 h37 Les réfugiés protestant sont constamment sous le feu des lacrymo.

« La police utilise un barrage de lacrymo à l’entrée du #calais #refugee camp, pour disperser une manifestation des #migrants pic.twitter.com/C1njKrlolH «

«La nuit dernière à #calais #jungle, police attaque #refugees avec lacrymo. @LDN2Calais @JoinCalAid pic.twitter.com/WIllNCKskU — Calais Solidarity (@calaisolidarity) November 11, 2015

– Par la suite, la police a employé la force, utilisant aux alentours de 25 balles en caoutchouc et plusieurs grenades offensives dans la jungle afin de se venger des actes de désobéissance civile
– Au même moment 4 réfugiés sont arrêtes à l’entrée principale. Ils seront relâchés à 01h39

Au total ce sont près de 100 grenades lacrymo qui ont été tirées. Plusieurs blessés ont été dénombrés ; des fractures ( résultat des balles en caoutchouc) , des vomissements ( due à l’inhalation du gaz CS) , aux brûlures due aux pastilles de gaz tirées.
Si quelqu’un a des infos concernant des personnes disparues ou arretées SVP, contact calaisolidarity@gmail.com

Solidarité avec ceux attaqués et arrétés hier !

One comment

  1. Pingback: December 14th: Call for Solidarity from Calais | Freedom News