Systematic arrest and dispersal of people at the Eurotunnel / Début d’une grande opération policière à Calais

Around 50 people were arrested in the Channel Tunnel on Tuesday night, mostly from Syria. Today they were transferred to a detention centre in Nimes.Tomorrow, people are expected to be taken to Toulouse. The next day Paris. They are targetting people from all communities, Sudan, Eritrean, Syrian, Iraqi…It is likely that they plan to carry on making mass arrests in the Channel Tunnel.

This news comes from  the association La Cimade, who work in detention centres in different places across France. The full announcement can be read here in French. They say this is the beginning of a massive police operation in Calais. Most of these  arrests will not lead to deportation, but they will lead to a massive and repeated dispersement of people across France. People will have to make a long journey back to Calais to try again.

When inside the detention centres, people are receiving threats of deportation and face serious violence from the police trying to make them give their fingerprints in France.

For the last 4 weeks police have made patrols of the jungle (normally mostly around the area that has just been announced for the place of the new camp), and they have always been present around the Jules Ferry Centre. Yesterday there was a higher police presence around the jungle than usual. For many, it seems like they are stepping up intimidation to make sure that the people who need to move will do so without resistance. And as ever, there is pressure to give up on their journey to the UK and make their asylum claim in France.

This all comes the day after Cazneuve promised 460 more police for Calais.

——————————————————————————————–

Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées dans l’Eurotunnel dans la nuit de mardi; la plupart originaires de Syrie. Aujourd’hui (22 octobre) elles ont été transférées au centre de rétention de Nîmes. Demain, elles seront normalement transférées à Toulouse. Le jour suivant à Paris. L’état cible des personnes de toutes les communautés. Soudanaises, Erythréennes, Syriennes, Iraqiennes… Les forces de l’ordre semblent poursuivre dans leur volonté d’effectuer des arrestations massives dans l’Eurotunnel.

Cette nouvelle vient de l’association “La Cimade”, qui travaille dans de nombreux centre de rétention en France. Cette annonce peut être lue dans son intégralité ici (here), en français. Pour la Cimade, ces arrestations annoncent le début d’une grande opération policière à Calais. La plupart de ces arrestations ne se solderont pas par des déportations, mais elles s’inscrivent dans une volonté de disperser les personnes présentes à Calais sur tout le territoire français. Ces personnes devront alors traverser la France à nouveau pour revenir à Calais et essayer, encore une fois, de passer en Angleterre

Lorsqu’elles sont à l’intérieur des centres de rétention, ces personnes doivent faire face à des menaces de déportation, d’expulsion, et sont confrontées à de sérieuses violences de la part des policiers qui veulent qu’elles déposent leurs empreintes.

Il y avait une bien plus forte présence policière autour de la jungle ces derniers jours. Depuis deux semaines, la police effectue des patrouilles dans la jungle (très souvent autour de la zone récemment annoncée pour accueillir le futur centre de 1500 places) . La police est aussi très souvent présente autour du centre Jules Ferry, et aujourd’hui, toute la journée, elle était installée dans de nombreux points tout autour de la jungle.

Pour beaucoup, cette volonté croissante d’intimider les personnes vivant dans la jungle a pour but de faciliter le déplacement de ces dernières au moment voulu sans qu’il n’y est de résistance, mais aussi de faire renoncer ces personnes dans leurs tentatives de passage et les pousser à demander l’asile en France.

Et tout ça, au lendemain de l’annonce de Cazeneuve qui promet 460 policiers et gendarmes de plus à Calais.