Crise humanitaire à Calais ! / Humanitarian Crisis in Calais Now !

Crise humanitaire à Calais.

Une crise humanitaire se déroule actuellement à Calais. Les exilé-es ne reçoivent pas assez de nourriture pour manger. Le Centre Jules Ferry fourni seulement un repas par jour à la moitié des exilé-es (1800 repas par jour). Le Centre est également extrêmement loin des lieux de vie à l’ouest de la ville , ce qui rend la situation alimentaire encore pire dans ces lieux de vie. Il y a seulement deux points d’eau pour les exilé-es dans la ville, l’un est au Squat Galloo (une lance à incendie) et l’autre au Centre Jules Ferry (trois robinets), pas de point d’eau pour le camp plus à l’ouest. Dans Jules Ferry le point d’eau est très loin, il est difficile de transporter de l’eau pour toutes les personnes vivant sur le Bidonville autour du centre. Les gens ont besoin davantage de tentes pour dormir, mais il n’y a pas plus de tentes à distribués. Il y a aussi pas assez de capacités de soins médicaux pour traiter tout le monde qui en a besoin. Plus de cent femmes vivent dans les jungles sans aucun accès à la structure censé les mettre à l’abri (pas d’accès séparé pour elles aux repas ou aux installations sanitaires). Un nombre encore plus grand de mineurs isolés vivent dans les jungles sans aucun suivie particulier.

Les autorités sont très désireuses de construire de nouvelles clôtures et d’isoler les personnes en dehors de la ville , mais sont incapable ou refuse de fournir suffisamment de ressources pour couvrir les besoins humains fondamentaux dans le dénis total des droits humains.

————————————————————-

Humanitarian Crisis in Calais Now

There is a Humanitarian crisis is happening in Calais at this very moment. People are not getting enough food to eat. The Jules Ferry Centre is only providing one meal a day to only half of the migrants (1800 meal a day). The food situation is even worse for people who stay in the western part of the city as the Jules Ferry Centre is very far. There are only two places in the city where people can get water, one in Galloo and the other in the Jules Ferry Centre, none near the western camp. In Jules Ferry the water point is very far to carry water for many people who stay in the jungle around the center. People need more tents to sleep in, but there are no more tents to be distributed. There is also not enough medical supplies or personel to treat everyone in need. Over one hundred women live in the jungles outside of the center and do not have acsess to the womens shelter which is already filled to capacity. The are forced to que with thousands of men to use the same sanitation facillities. There is also now a large poppulation of children under the age of 18 in the jungles who are living and traveling alone without any support.

The authorities were very keen to build new fences and segragate people outside the city, but are unwilling to provide enough resources to cover even their basic human needs in a total denial of their humans rights.