Expulsion massive à calais, 600 personnes interpellées !

Pentax Digital Camera

A six heure du matin, gendarmes mobiles, CRS, PAF, ont expulsé les squats rue massena, rue de vic et rue auber, où plus de 70 personnes vivaient depuis plusieurs mois.

Dans le même temps, les mêmes flics ont encerclé le lieu de distribution et ont procédé à son évacuation . Il était occupé depuis le 28 mai dernier par plus de 500 personnes qui  y avaient trouvéEs refuge, après l’expulsion de trois campements.

Toutes les portes et sorties de SALAM (lieu de distribution) étaient bloquées par les flics et des gaz lacrymogènes ont été utilisé pour empêcher les migrantEs de s’échapper.

Une vingtaine de femmes avec leurs enfants dormaient à SALAM. Plus d’une centaine de mineurEs étaient aussi sur les lieux et ont subit cette opération policière.

Tout ce qui servait d’abris et de couchage aux personnes qui y dormaient ont été détruit.

Les activistes, militantEs, associations présentes ont été rapidement éloignéEs pour les empêcher de s’interposer ou d’être témoins de ce qui se passait sur le lieu d’intervention. Les journalistes ont elleux aussi eu ordre de quitter les lieux. L’évacuation  s’est donc déroulée loin de tous regards.

Environ 300 personnes ont alors été encerclées et emmenées à l’aide de bus dans différents centres de rétention. A coquelle (à côté de Calais), à Lille-Lesquin, au Mesnil-Amelot (banlieue parisienne) ainsi qu’à Rennes. De nombreux déplacement de détenus avait eu lieu auparavant pour libérer de la place dans les centres les plus proches de Calais en préparation de cette opération.

Les mineurEs (soudanaisES et érythréenNEs pour la plupart) ont été emmenéEs dans un camp à Boulogne-sur-mer.

Nous avons peur que ces expulsions soient suivies par des déportations massives dans d’autres pays d’europe, voir dans les pays d’origine des personnes concernées.

Ce type d’opération sont souvent suivies par des déportations ciblées dans le but de nettoyer Calais de la présence des migrantEs et réfugiéEs et d’imposer la peur aux communautés ciblées. En 2009 après l’expulsion de la jungle afghane les autorités françaises ont organisées la déportation massive d’afghans par charter. Entre 2012 et 2013 la communauté soudanaise a du elle faire face à de nombreuses tentatives de déportations après l’expulsions de certains de leurs camps. C’est une stratégie pour faire partir d’elles même les personnes sur place et éviter que d’autres arrivent.

Le mois dernier, un trentaine des personnes qui avaient trouvé refuge à SALAM ont mené une grève de la faim de plusieurs semaines pour protester contre le harcèlement policier et les expulsions répétées.

L’expulsion du 2 Juillet a elle été autorisée par une décision de la court de Lille le 27 Juin dernier. La municipalité, dirigée par la maire UMP Natacha bouchart et qui depuis des années essaie de se débarrasser de la présence des migrantEs dans SA ville, a saisie l’opportunité d’agir vite afin de détruire le dernier refuge des migrantEs à Calais.

Pendant cette opération, trois personnes ont été arrêté pour des actes de rébellion. Le président de l’association SALAM, unE membre de l’association l’Auberge des Migrant(e)s et une personne en lien avec le réseau No Borders.

EXISTER C’EST RÉSISTER :

Du Sahara, en passant part la Méditerranée, pour arriver à Calais et tenter le passage vers l’Angleterre, les personnes qui n’ont pas le privilège de pouvoir traverser les frontières par des moyens légaux, risquent leur vies. Depuis le début de l’année, au moins huit personnes sont décédées à Calais.

BESOIN DE SOUTIENT !

Soyez créatives en solidarité avec les migrantEs et activistes de Calais, où que vous soyez ! Si vous ne pouvez pas venir sur place, informez les genTEs autour de vous, faites de flys et des banderoles (les préfectures, centre de rétention font de très beau supports !), récupérer des tentes, sac de couchage, etc… et faites les nous parvenir en envoyant vos potes à Calais !

et continuez la lutte quotidienne contre les contrôles racistes partout où vous les voyez (si vous ne les voyez pas, ouvrez les yeux ! ) 

Liberté de circulation pour toutes – le monde des frontières doit tomber !!

Des reportages et retranscriptions des expulsions :

http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/07/02/expulsions-a-calais-nouvelles-infos/

http://fr.squat.net/2014/07/02/calais-un-matin-quatre-expulsions/#more-29042

http://www.bbc.com/news/world-europe-28123261

http://www.liberation.fr/societe/2014/07/02/la-police-demantele-le-plus-grand-camp-de-refugies-de-calais_1055403