Contrôles quotidiens de police

La police vient presque tous les deux jours dans le campement «Jungle» afghan. Jusqu’à présent, ils ne les ont pas complètement expulsé, mais la police les harcèle avec des arrestations fréquente.

Hier, ils ont amené deux Afghans dans le centre de de déportation «rétention».

Au début de la semaine, ils ont expulsés une parties de la «jungle» érythréennes . Calais devient de plus en plus froid et il n’y a aucun endroit où les gens peuvent aller se réchauffer et prendre une tasse de thé.

La clinique  (la PASS) à fermé leurs douches, pour cause; trop de personnes qui viennent l’utiliser, selon les dires de la la directrice . L’autre possibilités, pour les gens de prendre une douche, est Secours Catholique, qui apportent les gens jusqu’au installation par voiture. Il y a un nombre très restreint de gens qui peuvent y avoir accès, par manque de place dans la voiture et le nombre insuffisant de volontaires.

Bientôt, le BCMO sera ouvert ( une salle de gym qui appartient à la ville permet, qui peux être pour les migrants si la température est de -4 °. ) Mais l’endroit ne peut contenir plus de 150 personnes.

Que se passera-t-il ensuite ? Il est difficile de dire combien il y a de gens en ce moment à Calais , mais certainement plus de 150. Donc ce n’est pas assez d’espace pour tout le monde.