Descentes de la dernière semaine, arrestations et contrôles d’identité…

Durant la dernière semaine, il y a eu plusieurs intervention dans les squats, jungles et dans les rues de Calais – avec des contrôles d’identité, des descentes massives, des arrestations et des personnes rammassées et emmenées au centre – par les CRS et la PAF (il semble y avoir beaucoup de nouveaux visages au sein de la PAF ces jours-ci).

Mercredi dernier (30 Janvier) un nouveau squatt a été évacué au matin, avec environ 15 personnes arrêtées. Une personne No Border a aussi été arrêtée et inculpée. Cinq personnes, d’Afghanistan et du Pakistan, ont été emmenées au centre de rétention et vont être expulsées en Italie cette semaine. Les personnes dans le centre de rétention se plaignent encore que la nourriture n’est pas halal – et la police refuse de leur répondre, alors que c’est constamment un gros problème pour les personnes qui ne mangent pas de nourriture non-halal. De nombreuses personnes ont entâmées des grèves dela faim dans le passe à cause de ces conditions.

Ce Samedi (2 Février), la PAF a fait une descente au plus important des squats Africains. Personne n’a été arrêté.

Ce Dimanche (3 Février), des personnes d’Afghanistan ont été arrêtées dans la rue et sont toujours introuvables. Elles ne sont pas au centre de rétention et leurs amis n’arrivent pas à avoir de nouvelles d’eux.

Ce Lundi (4 Février), une descente de la PAF a eu lieu au matin dans le squat Egyptien, six personnes ont été arrêtées. Toutes ont été relachées le même jour. Dans l’après-midi, la PAF a balayé le centre commercial dans le centre de la ville, où de nombreuses personnes vont désormais durant la journée pour rester en dehors du froid et de la pluie. Toutes les personnes ressemblant à des migrantEs ont été rassemblées dans un endroit et ont eu un contrôle d’identité. Deux personnes ont été arrêtées.

CertainEs ont aussi dit qu’une personne d’Iran a été durement frappée à la frontière par la police, la semaine dernière durant la nuit. Les gens ont désormais perdu contact avec cette personne.

La Belle Etoile a annoncé qu’ilLEs allaient arrêter à partir du 1er Mars : actuellement, ilLEs se chargent des repas du midi du Lundi au Vendredi. Il est difficile de savoir si les autres associations pourront fournir les repas du midi à leur place. Depuis 6 mois maintenant, il n’y a pas de petit dejeuner pour les gens (sauf exception non fréquente).

Le temps est sombre : des vents violents, des tempêtes de grosse grèle et il fait très froid.

Nous sommes constamment sans stocks de sacs de couchage, de couverture ou de tentes.

Il y a peut être 300 personnes en ce moment à Calais. Très dispersées. Il y a beaucoup de petits squatts encore – dans un cycle de fermeture, réouverture et de dplacement vers des nouveaux lieux. Il n’a toujours pas été possible de conserver un plus gros lieu.

Désormais, il y a aussi davantage de Jungles plus éloignées du port. Certains des anciens lieux du grand camps de 2009 sont réoccupés.