Un toit pour tou.te.s : manifestation en photos !

La manifestation est partie à 14h un peu trop vite pour une fois…

Entre 40 et 50 personnes. Majoritairement des migrants.

On a traversé toute la ville avec tambours et mégaphones, en donnant des
tracts aux passants.

Direction: l’ancienne maison du Toit, rue Auber, abandonnée, où une
quarantaine d’éxilés avaient dormi hier soir suite à la fermeture du BCMO.

Ce matin, la police a interpellé une quizaine de personnes qui s’y
trouvaient encore.

Cet après midi ils n’étaient toujours pas libérés.

Nous avons occupé joyeusement un bon moment cette maison sous bonne garde
(la rue pleine de police de toute sorte)
Quand nous avons commencé à être moins nombreux nous nous sommes réunis
pour décider quoi faire.

Nous étions tous d’accord pour penser que nous n’étions pas en mesure de
tenir un siège.

Des exilés ont demandé qu’un français aille parler à la police pour
demander l’autorisation de dormir dans cette maison.

Cela a été fait et la réponse a été que la question allait être posée au
sous préfet…

Tout le monde s’est ensuite dispersé.

L’histoire de cette maison, ancien lieu d’accueil d’urgence, vide, sans
voisins mitoyens, n’est pas finie…

Merci aux copines-ains qui sont venues de Boulogne, Dunkerque, Lille et
d’ailleurs.