Témoignage de la prison de Longuenesse, France.

Des nouvelles de la prison de Longuenesse en France, une personne a été libérée après 4 mois de détention. Voici un court témoignage…

Il y avait beaucoup de réfugiés en prison, des personnes qui ont aidé des amis à fuir leur situation misérable en France. Ce ne sont pas des criminels.

Beaucoup attendaient depuis très longtemps leur procès. Certains avaient été arrêtés il y a plus de 7 mois, et n’avaient pas été une seule fois en procès.

La police rassemble des preuves en analysant les téléphones, identifient où les gens ont été. C’est ainsi que la plupart des gens finissent en prison. Il n’y a pas de preuves contre eux.

Les conditions de vie dans la prison sont mauvaises, il n’y a jamais rien à manger le matin. Les réfugiés n’ont pas accès aux personnes qui sont à l’extérieur, et n’ont pas d’argent.

Beaucoup sont musulmans, on ne leur donne pas de nourriture halal, donc beaucoup mangent uniquement le pain. Les conditions de vie sont très mauvaises en prison.

Les gens sont furieux. Beaucoup se sont taillés les poignets. Les gens qui parviennent à se faire envoyer de l’argent ne le reçoivent pas, les gardes prennent l’argent. Après que ce soit arrivé à une personne, ils ont collectivement tenté de se suicider… C’est la seule chose qui a permis que l’argent leur arrive.

Si vous ne parlez pas français dans la prison, c’est très difficile, vous ne pouvez pas travailler. Les gardes sont racistes avec les personnes qui essaient de parler anglais.

No Borders, No Prisons.
Ni frontières, ni prisons.