Solidarity with the new squat! * Solidarité avec le nouveau squat

Le nouveau squat a besoin derenforts!
Depuis hier fin d’après-midi, il est nouveau squat à Calais pour les migrants, victimes de harcèlement et des violences policières; chez eux la guerre, ici, la rue !
Venez soutenir la lutte à Calais !
Le nouveau squat, Impasse des Salines, vient à la vie…


The new squat needs support !

Since yesterday late afternoon, there is new squat in Calais for migrants, facing harassment and police violence; it is a war, here, in the streets!
Come support the struggle in Calais !
The new squat, Impasse des Salines, comes to life…

10537174_249439465251711_1104396401826089887_n
picture from Calais, Ouverture et Humanité

index11

index4

index12

index9

index

index8

13juillet 003

2014_07_12_Calais_Solidarity Migrants_O2e-7634 (Copier)

index3

index2

Pentax Digital Camera
picture from Passeurs d’hospitalités

998138_249439461918378_2768047845337808068_n
picture from Calais, Ouverture et Humanité

10309707_249439415251716_4503056025789674286_n
picture from Calais, Ouverture et Humanité

L’union fait la force ! * Unity is strength !

images

URGENT : le nouveau squat a besoin derenforts

A Calais, dix jours après la rafle du 2 juillet, quelque 300 personnes – migrantes et soutiens – se sont installées dans une usine désaffectées (au 10 impasse des Salines). L’entrée dans ces nouveaux locaux s’est produite à l’issue de la manifestation qui, à l’appel d’associations, s’est tenue ce samedi après-midi en dépit de l’arrêté anti-mendicité et anti-attroupements pris par la municipalité. Ce nouveau texte vise en réalité les personnes étrangères et les manifestations en leur faveur.

Dès le 10 juillet, des personnes sans domicile de différentes nationalités s’étaient installées discrètement et sans la moindre effraction dans les locaux. Les participants à la manif ont été invités par les occupants à les rejoindre.

Les résidents appellent sympathisantes et militantes à se rendre d’urgence sur place de façon à soutenir cette initiative et à dissuader les forces de police d’effectuer une nouvelle évacuation illégale.

Les résidentes du 10 impasse des salines à Calais.

le 12 juillet 2014

***

URGENT : new squat needs support.

In Calais, ten days after the police raid and eviction of 2 July, 300 people – migrants and supporters – moved into a disused factory (at No. 10 Impasse des Salines). The entry into these new premises occurred at the end of the demonstration called by the associations on Saturday afternoon, despite the new “anti-vagrant” and “anti-gatherings” decrees issued by the municipality last week . This decree is aimed at migrants in Calais and against events organised in their support.

As from 10 July homeless people of different nationalities had settled into these premises peaceably and without any breaking of the law. The occupiers invited the participants in the demonstration to join them.

The residents are calling sympathisers and activists to come to the occupation urgently in order to support this initiative and to deter the police from performing another illegal eviction.

Signed: The residents of 10 Impasse des Salines, Calais

12 July 2014

New Phone Number

During the raids last week, the old phone was broken. Until we can have this number back, we have a new phone for people to call:

 

0033758625863

 

Please use like the old comms phone, to let us know if you are coming, for how long etc.

Manifestation anti-rafle 12 juillet.

Plus jamais ça ?!

Nous pensions avoir été témoins du pire avec la destruction de la jungle afghane en 2009 qui a conduit à la rafle de 278 de ses habitants et leur mise en rétention un peu partout en France, cependant, ce mercredi 2 juillet 2014, une nouvelle étape a été franchie. A 6 heures du matin, plusieurs compagnies de gendarmes mobiles, de CRS, la police nationale et la police aux frontières, se sont livrées à des rafles massives, simultanées et coordonnées de la population migrante de Calais.

Sous couvert d’une opération d’expulsion des lieux de vie dont la date a été maintenue secrète, 600 migrant-e-s ont été gazé-e-s, insult-é-e-s, humilié-e-s, terrorisé-e-s, arrêté-e-s, dans le silence et l’ombre puisque tous les témoins ont été violemment écartés des lieux d’arrestation. Ils-Elles ont été escorté-e-s dans des bus qui les ont éloignés de Calais sans avoir la moindre idée de leur destination finale. 200 d’entre eux et elles sont toujours en rétention et ceux et celles qui ont eu la chance d’être libéré-e-s ne s’en sont pas sorti-e-s indemnes.

Cette démonstration de force et de violence policière répond à une volonté d’éloigner, de décourager et de terroriser les migrant-e-s pour qu’ils-elles renoncent à s’installer dans le pays de leur choix. Cette opération n’est pas sans rappeler des épisodes historiques fascistes que nos générations s’étaient promis de ne plus jamais accepter, il nous en reviens de remobiliser une résistance.

Aujourd’hui à Calais, les migrant-e-s ont à nouveau été chassé-e-s de la ville. La majorité d’entre eux et elles sont maintenu-e-s à la périphérie, dans des espaces où le harcèlement policier peut donner sa pleine mesure, à l’abri des regards et en toute impunité. Cette situation nous ramène 10 ans en arrière et nous ne pouvons pas accepter que les acquis de nombreuses années de lutte soient balayées ainsi.

Nous appelons tout le monde à venir à Calais pour s’opposer à cette vague de répression sans précédent.

Venez, dès le samedi 12 juillet pour une manifestation anti-rafle et en solidarité avec les migrant-e-s arrêté-e-s et harcelé-e-s, à 14 heures départ place d’Armes

et pour construire ensemble dans les jours qui suivent une réponse collective pour que cette forme d’oppression ne redevienne pas la norme !